Quebecois deuxième langue 1/3

Publié le par Fly

Ca y est, le départ approche. Je viens de prendre mon billet, je décolle le jeudi 19 février!
En attendant, petit crochet par un sujet récurrent quand on parle du Québec: le parler Québecois.
En France on en a une image généralement galvaudée, notamment par Céline 'chu tellement contente' Dion. Mais le Quebecois c'est bien plus qu'une sorte de langue regionale comme peut l'être le provençal ou le chti. Le français de France et le français du Québec ont les memes bases mais 5000 km d'eau salée et 400 ans d'Histoire les ont fait évoluer differemment. Bref, une petite mise à niveau s'impose pour pouvoir lire mes prochains articles...

Cours 1/3, «mots courants».
Ci-dessous, voici quelques mots couramment utilisés.

Le Québécois n'est pas con. C't'un épais.
Le Québécois ne s'en fout pas. Y s'en caliss.
Le Québécois ne s'enivre pas. Y prend une brosse.
Le Québécois n'embrasse pas. Y frenche.
Le Québécois ne se fâche pas. Y se met en criss.
Le Québécois n'a pas oublié son déodorant. Y sent le swing.
Le Québécois n'appelle pas. Y call.
Le Québécois ne descend pas de l'auto. Y débarque du char.
Le Québécois ne vérifie pas. Y check.
Le Québécois n'a pas d'essuie-glaces. mais des wipers.
Le Québécois n'a pas la gueule de bois. c't'un lendemain de veille.

Une piastre ou piasse (un dollar)
Des flots (des enfants)
Ma blonde (mon amoureuse)
Des bobettes (caleçon, sous-vêtement)
Un char (voiture)
Mon chum (ami, copain ou amoureux)
Capoter (paniquer, devenir fou)
Chauffer (conduire un véhicule)
Magasiner (faire des achats)

Je n'ai mis là que quelques exemples que j'ai souvent entendu. La liste est donc loin d'être exhaustive, alors si vous voulez en entendre d'autres... Venez :-)

Publié dans Préambule

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
D
Entièrement d'accord avec tout çà !
Répondre
S
j'avoue que la j'ai appris plein de choses...<br /> Bisous mon flo
Répondre